Agression d’un sapeur-pompier à Agen : la vidéosurveillance témoigne

Le 25 septembre un homme avait frappé un jeune sapeur-pompier bénévole dans une discothèque. La victime reçoit une ITT (interruption totale de travail) de 8 jours. Le prévenu est placé en détention provisoire le lendemain.

Lors de l’enquête chacun des hommes estiment que l’autre l’a provoqué. Les images de caméras de vidéosurveillance sont analysées par les policiers, ce qui a permit d’éclaircir la responsabilité de chacun.

Grâce à la vidéosurveillance, l’homme déjà connu des services de police a été condamné à six mois de prison ferme, et 1500 € à payer pour le préjudice moral qu’a connu la victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>