Archives de l’auteur : videosurveillance-toulouse

Braquage à Albi : deux mises en examen

201405021180-fullSuite à un vol à main armée le 11 janvier dernier. Deux individus ont été interpellés mardi 29 avril à Toulouse et Albi. Âgé de 16 et 18 ans les mineurs, avaient braqué une supérette (« Utile de la Maladerie ») à Albi. Ils sont arrivés vers 19h, ont brandi des armes de poing et ont plaqués violemment l’employé. L’employé rangeait les cageots exposés sur le trottoir, lorsqu’il s’est fait agresser. La gérante est intervenue, elle s’est interposée entre les agresseurs et la victime, mais a elle aussi été projetée au sol brutalement.

Les caméras de sécurité et un automobiliste ont permis d’identifier les agresseurs. Il possédaient une arme factice et lors de leur fuite, ils ont abandonné leur butin. Les deux jeunes ont pu être retrouvés grâce au travail de la police scientifique et aux policiers d’Albi.

Les deux individus attendent leur jugement au  pôle d’instruction criminelle de Toulouse. Cet arrestation est un succès pour la Brigade de sûreté urbaine.

Caméra factice : une arme de dissuasion efficace et rentable

Un système de vidéosurveillance est la solution la plus efficace pour lutter contre les actes de vandalisme, les intrusions et les vols. Toutefois, ce genre d’équipement coûte souvent assez cher. Une simple caméra factice constitue l’alternative idéale à ce problème.

De la fausse caméra à la dissuasion au moindre coût

Une caméra factice est une fausse caméra que l’on peut installer dans un simple logement individuel ou dans des locaux professionnels. Ce type de système de vidéosurveillance a pour vocation de dissuader les cambrioleurs et les intrus en leur faisant croire qu’ils sont surveillés. Une caméra factice n’est donc autre que la copie d’une vraie caméra de surveillance de par sa forme. Néanmoins, elle peut parfaitement jouer un rôle intimidant pour déjouer les plans des voleurs.

Côté prix, une caméra factice coûte beaucoup moins cher qu’une vraie caméra de surveillance. Bien évidemment, ce nouveau système ne pourra jamais assumer les rôles de cette dernière, mais elle peut toutefois réduire les risques de vols et d’effractions. Un modèle standard coûte entre 20 à 30 € sur le marché.

Coupler la caméra factice avec une alarme de sécurité

Bien que les systèmes d’alarme permettent de bien sécuriser une habitation, le mieux serait de les coupler avec d’autres équipements de vidéosurveillance. Selon les modèles et les marques, ces derniers peuvent coûter des fortunes. Le mieux reste donc d’opter pour une caméra factice pour réduire les dépenses d’une part et pour dissuader les cambrioleurs et les intrus d’autre part. Pour y parvenir, il suffit d’installer une alarme intrusion sur un endroit stratégique et de brancher des câbles sur une caméra factice pour que l’illusion soit parfaite.

Facile à installer et pratique, la caméra factice ne nécessite pas forcément l’aide d’un professionnel. Elle peut être montée par soi-même. Toutefois, son emplacement doit couvrir un champ de surveillance optimale et être hors de portée de tout éventuel intrus pour qu’elle soit plus convaincante et dissuasive.

Privilégier les détails

L’installation d’une caméra factice ne doit pas être prise à la légère. Pour tromper l’œil averti d’un cambrioleur professionnel, il est fortement recommandé de privilégier ses détails. Elle ne pourra pas jouer son rôle de dissuasion sans différents périphériques installés sur une vraie caméra de surveillance. Ainsi, il faudra s’assurer qu’elle dispose de lumières rouges proches des LED visibles sur les caméras de surveillance à infrarouge. Par ailleurs, le boitier devra être en acier et relié à deux câbles uniquement pour détourner l’attention de l’intrus.

Développement de la vidéosurveillance dans la ville de Toulouse.

Olivier Arsac adjoint à la sécurité du Capitole souhaite remédier à la dégradation de la sécurité publique à Toulouse.

La mise en place d’une nouvelle stratégie de sécurité consisterai à agir en renforçant la surveillance de la ville de Toulouse afin de permettre aux forces de l’ordre d’anticiper et d’agir à la fois plus rapidement mais également plus facilement.

Le projet s’appuie sur une augmentation du nombre de policiers municipaux (50% de plus) mais également d’un renforcement au niveau des caméras de vidéosurveillance installées en ville. En effet, la ville de Toulouse est pour le moment équipée de seulement 16 caméras de vidéosurveillance. D’ici quelques années le but serait d’augmenter le nombre de caméras et d’atteindre les 300 caméras dans la ville de Toulouse.

L’installation de ces caméras de sécurité aurait deux objectifs principaux, la dissuasion, notamment dans les lieux festifs et les endroits à fort passage, mais également de pouvoir récupérer des éléments de preuve et pouvoir identifier des suspects.

Le budget de ce projet est élevé (5 millions d’euros de plus par an) mais reste raisonnable comparé au budget global de la ville de Toulouse.

Installation vidéosurveillance Béziers

Pour lutter contre les actes de vandalisme, les vols et les intrusions, l’installation d’un système de vidéosurveillance est le moyen le plus efficace. L’installation d’un système de vidéosurveillance permet de sécuriser aussi bien les logements et les habitations que les commerces et locaux professionnels. Pour une installation efficace, il est conseillé de faire appel à un installateur professionnel spécialisé dans la vidéosurveillance. Les installateurs vidéosurveillance Béziers sont à votre disposition pour toutes installations de systèmes de vidéosurveillance sur Béziers et dans les villes aux alentours Thézan-lès-Béziers, Magalas, Murviel-lès-Béziers, Saint-Chinians, Colombiers, Lespignan, Villeneuve-lès-Béziers, ect.

Vidéosurveillance pour les commerces

commerce

En France, il se produit à peu près plus de 700 effractions par jour. Au-delà de l’aspect financier des marchandises dérobées, les pertes au sein de votre commerce contribuent à fragiliser votre outil de travail durement acquis. Il vous faudra dans ce cas vous armer de patience et de courage pour reconstruire, votre entreprise, votre fond de commerce. D’où la nécessité de s’équiper de caméras de vidéosurveillance pour prévenir et lutter efficacement contre les vols et les agressions.

Les caméras de vidéosurveillance peuvent être placées dans les entrées, magasins, entrepôts, bureaux, commerces. En effet, ces dispositifs vous procurent une plus grande sécurité, un confort de travail et une protection accrue du personnel, en cas d’agression ou de conflit au sein de vos locaux. Vous avez également la possibilité d’avoir accès à votre système de vidéosurveillance de n’importe où dans le monde, vous pouvez visionner vos locaux en temps réel via Internet, et votre smartphone. Cet outil est idéal pour s’assurer que tout se passe bien en votre absence.

Entreprise de vidéosurveillance à Montpellier

inter-assistance

Des installateurs d’envergure internationale spécialisés dans les installations de vidéosurveillance notamment des caméras IP, des kits … Vous pourrez désormais faire appel à ces installateurs professionnels qui vous permettront à la fois de gagner du temps mais également d’avoir un système de vidéosurveillance efficace rapidement et sur le long terme.

L’entreprise de maintenance va vous offrir un service efficace depuis la recherche du matériel approprié à la maintenance de votre installation. Leurs spécialistes vont se rendre chez vous que ce soit votre domicile, votre entreprise ou un commerce quelconque, en dressant un état des lieux de l’endroit vidéo-protégé. De plus, ils vous conseilleront sur les différentes formes de connectivité lors de l’installation, selon vos exigences et votre budget, en fournissant pour vous le matériel nécessaire. L’entreprise pourra également s’occuper de l’entretien et la maintenance du dispositif pour une sécurisation permanente de vos locaux.

Sécurité à Toulouse : quelles thématiques aborder ?

securite

Tous les citoyens de la ville sont bien sûr la sécurité. En effet, Jean Luc Moudenc et Serge Larroze sont d’accord pour un renforcement des forces de police et un déploiement massif de la vidéosurveillance. Le candidat Maurice a une approche de médiation. Christine de Veyrac réfléchit. Par contre, Pierre Cohen considère que beaucoup d’efforts sont faits en matière de sécurité et il n’est pas favorable au développement de la vidéosurveillance.

Il est donc obligatoire d’étudier la mise en place de certaines caméras sur les points les plus critiques de la ville. Il ne faut surtout pas négliger les moyens techniques en commençant tout d’abord par les étudier cas par cas. S’il était possible d’éviter un développement massif des caméras de surveillance, cela pourrait être bénéfique pour la liberté des individus.

Un conducteur interpellé grâce à la vidéosurveillance

figeac

Les faits montrent que le conducteur de la voiture, soupçonnée d’être à l’origine de l’accident qui a gravement blessé une piétonne de 83 ans vendredi, a été interpellé par les gendarmes le soir de l’accident grâce à la qualité d’image d’une caméra d’un commerce voisin.

En effet, Vendredi matin, vers environ 10 heures, une citoyenne de 83 ans a été renversée à l’angle de la rue Marcel Bardet et de l’avenue de Toulouse. Malheureusement, la pauvre femme a été retrouvée inconsciente sur la chaussée. Etant grièvement blessée, la femme est emmenée à l’hôpital de Figeac où elle est placée en service de réanimation. Quatre jours après l’accident, son état est toujours jugé stationnaire. Cependant, l’auteur des faits, quant à lui, ne s’est pas arrêté après le choc. Il a donc fait l’objet d’une intense recherche menée par les gendarmes de Figeac pour le retrouver.

Sécurité : Un autre grand débat

securite

La sécurité est l’autre grande ligne d’actualité dans une ville meurtrie par les attentats du jeune djihadiste Mohamed Merah en 2012, puis ces dernières semaines par des fusillades intensifs entre les trafiquants de drogue qui ont causé la mort de deux personnes dans le quartier des Izards. Jean-Luc Moudenc veut donc doubler l’effectif de la police municipale soit 150 agents supplémentaires en créant des brigades d’intervention rapide et installer 200 caméras de vidéosurveillance contre 21 actuellement. Pierre Cohen est contre l’idée de créer des brigades d’intervention municipale, car cela créera l’ambiguïté avec la police nationale . En effet, Jean-Luc met en avant la création de l’Office de la tranquillité, qui oriente les plaignants vers les services adaptés, et déplore également la suppression immédiate de la police de proximité.

La sécurité : Un autre grand débat

toulouse

La sécurité est l’autre grande ligne d’actualité dans une ville meurtrie par plusieurs attentats du jeune djihadiste Mohamed Merah en 2012, puis dernièrement par des fusillades entre trafiquants de drogue qui ont causé la mort de deux personnes dans le quartier des Izards.

Jean-Luc Moudenc veut donc doubler l’effectif de la police municipale notamment 150 agents supplémentaires, en créant des brigades d’intervention rapide et également installer 200 caméras de vidéosurveillance contre 21 actuellement. Il met en avant la création de l’Office de la tranquillité, qui va par la suite orienter les plaignants vers les services adaptés, et déplore la suppression de la police de proximité par la précédente majorité.