Archives du mot-clé caméra vidéosurveillance

Bruniquel : la vidéosurveillance joue un rôle important dans un hold-up

C’est un braquage qui a surpris les gendarmes de la brigade de Nègrepelisse par sa violence. Le directeur de la colonie de vacance, du centre Prince Litche Kounkou, a été agressé. Il a d’abord été aspergé de gaz lacrymogène et ensuite menacé avec une arme à feu par ses braqueurs.

Le directeur de la colonie qui n’a pas pu voir le visage de ses quatre agresseurs, déclare tout de même avoir reconnu l’allure de l’un d’eux : Redouane K, un ancien employé.

Les caméras de vidéosurveillance de la commune de Caussade ont alors été analysées afin de suivre le véhicule de cet intérimaire de 20 ans, originaire de Villeneuve-Le-Roi. Début décembre 2013, grâce aux vidéosurveillances qui prouvent la culpabilité de cet homme et ses compagnons, les gendarmes décidaient d’interpeller les individus. En garde à vue, les quatre hommes ont reconnus les faits et expliquer le mobile.

Les quatre agresseurs comparaissent actuellement devant le tribunal correctionnel de Montauban.

Toulouse, Caméras de vidéosurveillance : plusieurs scénarios

Les premières caméras de vidéosurveillance de l’ère Moudenc seront installées place Arnaud-Bernard, au mois de septembre. Plusieurs choix sont possibles, l’utilisation des caméras de régulation de la circulation ou déménagement du PC. En somme, l’heure est à la recherche de solutions.

Pas de vacances pour la sécurité. Au Capitole, les services travaillent à l’implantation de 80 caméras de vidéosurveillance prévue d’ici la fin de l’année. L’installation débutera à partir du mois de Septembre place Arnaud-Bernard pour une mise en service un à trois mois plus tard, ceci en fonction des différentes solutions adoptées.

Une caméra infrarouge dotée d'une vision à 100 mètres.

Une caméra infrarouge dotée d’une vision à 100 mètres.

D’après Olivier Arsac, adjoint en charge de la sécurité, « le quartier fait partie des grosses priorités. Il y en aura forcément plusieurs, et certaines seront installées dans les rues annexes ». D’ici fin Août, les solutions d’implantations apportées par les services techniques et la police municipale seront mises à l’arbitrage. Suivront ensuite le quartier des Pradettes et la rue Bayard.

Dans la Ville rose on comptabilise cinquante-sept caméras permettant la régulation de la circulation. Quatre nouvelles sont installées en 2014 : à l’Ormeau, boulevard des Crêtes, route de Revel et de Launaguet.
Jean-Michel Lattes, 1er adjoint en charge des déplacements précise : «Il y a 30 ans, Toulouse était une des premières villes en France à utiliser des caméras pour gérer la circulation ». Aujourd’hui celles-ci sont d’autant plus nécessaires et la ville rose compte bien surveiller ces fauteurs de troubles.